Michel Piquette

Ce sont les couleurs lumineuses des œuvres de Michel Piquette qui attirent d’abord l’attention. Ses cercles chromatiques qui agitent la vision s’enracinent dans une tradition esthétique vieille de quelques décennies déjà : on peut penser aux tableaux circulaires de Claude Tousignant ou de Kenneth Nolan, entre autres. Pour Boris Chukhovich, “les interactions chromatiques rendent l’espace d’exposition entre l’œuvre et le spectateur plus dynamique, plus vivant”.
Tout se perd...

Tout se perd…