Peter Kohut

Peter Kohut
University of Ottawa (ON)

Nous façonnons notre perception du monde visible et je suis intéressé par l’exploration de ce processus. En réduisant les éléments de la peinture à la couleur, à la forme et à la surface, mon travail met en évidence les anomalies de la vision et remet en question la relation du spectateur avec le plan de l’image. Cela se manifeste dans des peintures qui sont expérientielles et exploitent les caractéristiques architecturales/spatiales de l’environnement. La couleur est le moteur de notre perception du monde visible. La couleur est la lumière et c’est ce qui nous permet de définir consciemment les formes dans l’espace. Elle nous permet également de définir notre relation subjective avec le monde visible. Mes peintures évoquent ce sentiment de conscience par la perception de la couleur et du contraste. Ma pratique artistique revisite certains des principes établis par Mark Rothko, Agnes Martin et Brice Marden. J’utilise le langage de l’abstraction réduite et le fusionne avec l’organique. Je me concentre sur le processus (marquage répétitif, superposition de la peinture) pour montrer l’acte rédempteur du fait main. Par ma pratique, j’explore la perception des choses avant qu’elles ne puissent être nommées ou qui communiquent de manière non littérale, car l’expérience tacite d’une peinture peut toucher une corde sensible chez le spectateur. Mon travail prend forme sous la forme de peintures qui s’orientent vers l’installation, la situation ou l’environnement. Je m’intéresse à l’art en tant qu’expérience incarnée, un art qui va au-delà de l’objet/image, une expérience immersive de la conscience des couleurs. La culture occidentale est dans un état d’effondrement largement dû aux systèmes capitalistes et à l’acquisition de marchandises. Je veux faire un art qui se situe juste en dehors de la matérialité, qui a une présence, qui oscille, qui a sa propre énergie, qui est plus une question qu’une réponse. Mon but est de créer une expérience pour le spectateur qui lui fasse prendre conscience que la couleur est un élément important de la conscience, qui remette en question sa compréhension de la perception et qui soulève des questions sur ce qu’est et peut faire une peinture. Je veux que ma peinture agisse comme une forme d’enquête et d’exploration sur le comment et le pourquoi de notre vision des choses, tout en donnant au spectateur un événement sensoriel incarné. Je veux que mes peintures agissent comme des signaux qui conduisent à des questions plus profondes, permettant des discussions et évoquant l’inconnaissable.

Je suis un graphiste expérimenté (15 ans), mais ma passion pour l’art m’a incité à changer d’orientation professionnelle. Mes recherches sur la théorie et l’histoire de la perception des couleurs m’ont incité à abandonner la représentation conventionnelle et à expérimenter une forme de peinture réduite et minimale qui s’oriente vers la peinture comme art d’installation. J’ai obtenu mon baccalauréat en arts visuels (avec mention) à l’Université de Victoria en 2019. J’étudie actuellement pour ma maîtrise en beaux-arts à l’Université d’Ottawa.