Nic Cooper

Nic Cooper
University of Ottawa (ON)

Ma pratique de la peinture vise à examiner les façons dont nous nous souvenons du passé en tant que culture collective, et comment la peinture active et forme des liens avec l’imagerie des archives, l’histoire et la politique contemporaine. Plus précisément, mon travail mène une trace historique à la fois personnelle et collective, en se concentrant sur des histoires et des images de la résilience de la vie juive d’avant-guerre, de l’Holocauste, des monuments de la Seconde Guerre mondiale et de l’occupation ultérieure de la Palestine par l’État d’Israël.

Bien qu’une chronologie soit présente dans cette liste, dans un cadre presque de cause à effet de l’histoire, je m’intéresse à la manière dont les formes et les figures composent des récits non linéaires dans l’espace d’un tableau. En fusionnant des fragments de documents photographiques provenant d’époques, de lieux et d’événements divergents dans l’espace fictif d’un tableau, des récits atemporels se forment, les images sont recontextualisées et le processus fragmenté du souvenir est mis en œuvre. Grâce à des couleurs saturées et à des détails embellis, l’image historique est animée et imite plus fidèlement un souvenir ou une scène imaginée, par opposition à une impression de l’événement réel.

Comme mon travail fait appel à des images historiques et contemporaines de traumatismes, ma pratique est encadrée par une empathie éthique et une méthode d’appropriation. J’utilise une empathie critique et autoréflexive, mise en évidence en me concentrant sur des histoires de résilience, en représentant des corps vivants et en résistant à la position de la “victime” dans mon travail. Je considère la photographie non seulement comme une source, mais aussi comme un sujet, conscient de son recadrage et de son parti pris, de sa nature contestée comme documentaire et s’interrogeant sur le regard qui a produit les images, en particulier dans le contexte de la photographie de guerre.

Je cherche à relier mon héritage juif polonais et croate, en conjonction avec mes expériences de vie brève en Israël-Palestine, en utilisant à la fois des photos de famille et des images du domaine public pour contextualiser l’histoire familiale dans l’histoire du monde. Je m’intéresse à la manière dont la peinture construit des récits personnels et recadre des matériaux d’archives qui sont généralement fixés dans leur utilisation et leur signification.
Nic Cooper est un artiste visuel basé à Ottawa-Gatineau. Il est actuellement candidat en deuxième année de maîtrise en arts visuels à l’Université d’Ottawa et est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts du Nova Scotia College of Art and Design University (2012). Ses œuvres ont fait l’objet d’expositions dans tout le Canada et il a participé à des résidences d’artistes au niveau local et international. Récemment, il a présenté son travail artistique et ses recherches au Narrative and Memory : Ethique, esthétique et politique en Estonie, organisée par l’Université nordique d’été. Il a reçu la bourse Charles Gagnon et la bourse Stonecroft (2019) à l’Université d’Ottawa. Cooper a récemment effectué un stage à la Galerie nationale du Canada en tant qu’assistant de recherche en conservation, et au pavillon du Canada à la Biennale de Venise. Il siège actuellement au conseil d’administration de la Galerie SAW à Ottawa.

Nic Cooper est un artiste visuel basé à Ottawa-Gatineau. Ille est actuellement candidat.e en deuxième année de maîtrise en arts visuels à l’Université d’Ottawa et est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université d’Art et Design de Nouvelle-Écosse (2012). Ses œuvres ont fait l’objet d’expositions dans tout le Canada et ille a participé à des résidences d’artistes au niveau local et international. Récemment, Nic a présenté.e son travail artistique et ses recherches au Narrative and Memory : Ethique, esthétique et politique en Estonie, organisée par l’Université nordique d’été. Ille a reçu la bourse Charles Gagnon et la bourse Stonecroft (2019) à l’Université d’Ottawa. Cooper a récemment effectué un stage à la Galerie nationale du Canada en tant qu’assistant.e de recherche en conservation, et au pavillon du Canada à la Biennale de Venise. Ille siège actuellement au conseil d’administration de la Galerie SAW à Ottawa.