Kristen Elizabeth Donoghue-Stanford

Kristen Elizabeth Donoghue-Stanford
York University (Toronto, ON)

L’acte de répétition existe à la fois comme un moyen pour atteindre une fin et comme un acte de culte dans la pratique sculpturale de Donoghue-Stanford. Comme l’œuvre se construit naturellement et progressivement au fil du temps, le processus donne l’occasion de réfléchir à la mémoire et à l’association qui font partie intégrante de son œuvre, car il présente une compréhension de la féminité et des caractéristiques féminines. L’anxiété et la peur s’expriment à travers l’esprit et le corps sous diverses formes et plus particulièrement au sein des attributs féminins, elles existent en tant que partie intégrante du quotidien ; elles sont omniprésentes et dictent nos actions, nos espoirs, nos désirs et nos limites. En ouvrant ce dialogue, elle peut communiquer les anxiétés et les craintes de l’esprit et du corps en référence à elle-même et aux autres femmes, en les abordant de manière littérale et abstraite. De la transformation et de la juxtaposition de la matérialité, Kristen incorpore intimement le “travail des femmes” et les objets féminins associés dans son processus répétitif pour les immortaliser et les intégrer dans un statut supérieur ; leur offrant ainsi une renaissance loin de leurs associations patriarcales. Des éléments de son travail cherchent à remettre en question l’association que nous avons dans les travaux associés des hommes et des femmes ; en travaillant à la fois dans les processus sculpturaux de la fonte du bronze et de la fabrication du métal en même temps que les travaux artisanaux par le biais du tricot et de la broderie. En assumant ces deux travaux, répétitifs et longs, l’artiste cherche à faire écho aux philosophies et concepts féministes pour vénérer le courage de la féminité et mettre en évidence la force présente en toutes les femmes. Ce dialogue, une fois ouvert, ne peut pas être complètement fermé, et le travail de Kristen cherche à le nourrir pour qu’il évolue constamment avec le changement sociétal dans notre traitement des qualités et des attributs féminins et de la féminité.

Kristen Elizabeth Donoghue-Stanford est une artiste visuelle née et résidant actuellement à Caledon, dans l’Ontario. Le travail de Donoghue-Stanford se concentre sur les thèmes de la féminité, de la mémoire, de la dichotomie des sexes et sur les liens entre le passé et le présent tels qu’ils s’expriment à travers les processus de moulage du bronze, de fabrication du métal, de textile et d’arts mixtes. Inspirée par la philosophie et les concepts féministes, l’artiste cherche à enflammer et à remettre en question les idées reçues sur la féminité et l’identité féminine. Son travail crée un dialogue évolutif autour de la signification de l’existence dans le quotidien en tant que femme. Donoghue-Stanford est actuellement en quatrième année du baccalauréat en arts visuels avec mention spéciale (Studio) à l’université York de Toronto, dans l’Ontario.