Sonny Assu

Dans le but de mettre en lumière l’histoire cachée du rapport entre le Canada et ses peuples autochtones, le travail Sonny Assu est conceptuellement et esthétiquement conçu pour défier l’authenticité de l’art autochtone, abordant au passage la culture de consommation des civilisations occidentales. Son travail se veut comme une profonde introspection sur notre société monolithique conduite par la consommation. Il insuffle dans son travail un humour afin d’établir un dialogue au sujet du consumérisme, l’image de marque et de la technologie en tant que représentation totémique. Dans ce cadre, son travail traite de la perte de la langue, de l’exploitation des ressources culturelles et des effets de la décolonisation sur les populations autochtones d’Amérique du Nord.

Si l’humour tient une place importante dans sa production, il se fait plus discret dans la série #NeverIdle. Pour retrouver l’ironie, il faut pour cette exposition porter attention à la nomenclature de ses tableaux qui évoque des mots-clés employés sur Twitter. Le système codé des réseaux sociaux internet juxtaposé aux références traditionnelles met de l’avant l’actualité des enjeux autochtones. Assu évoque clairement son désir d’éducation sur les problématiques des Premières Nations et ce, dans un espoir de dialogue, avec humour et sans culpabilisation. L’ensemble trouve sans aucun doute son écho dans les revendications du mouvement Idle No More présentement en cours au pays.

www.sonnyassu.com

Sonny Assu

#NEVERIDLE